Lucire
The global fashion magazine June 25, 2024 
Sawsan

Sawsan Design, Palestine

Read in English Available in English
 

La modestie s’impose dans le style international

MODE La dernière édition des Modest Fashion Weeks de Think Fashion a eu lieu à Riyad, avec un programme de trois jours et en dehors des podiums. Charlotte Smith examine les créations venues du monde entier

Dans le numéro du février 2023 de Lucire KSA

 

 

Riyadh Modest Fashion Show Day 1
 

La Modest Fashion Week est un événement important, presque annuel, qui permet aux créateurs du monde entier de se réunir et de présenter leurs contributions à l’espace de la mode modeste. Riyad étant considéré comme un haut lieu de la mode, il était logique que les organisateurs y organisent cette année un défilé de mode pudique de trois jours, du 15 au 17 décembre.

Situés dans le magnifique hôtel Al-Faisaliah, les défilés ont tous été inspirés par le thème général de l’événement, Roots of the Future (Les Racines de l’Avenir). La P-DG Özlem Şahin Ertaş explique cette approche en déclarant, « Nous avons toutes les valeurs qui viennent de nos propres racines, et il est temps d’être les pionniers également dans l’industrie de la mode avec une approche inclusive, innovante et globale. Nous souhaitons mettre en avant la ville de Riyad comme l’une des capitales mondiales de la mode et nous sommes convaincus que l’Arabie saoudite sera une terre d’accueil idéale pour tous les amateurs de mode pudique ». L’événement considère la mode pudique comme un espace dynamique, passionnant et créatif – et la collection qui est entrée en scène en est l’illustration.

À 16 heures, le 15 décembre, le premier créneau de défilé a eu lieu, avec un plateau de départ exceptionnel. La marque locale de l’Arabie saoudite String Story, qui conçoit des robes élégantes pour les femmes saoudiennes, y figurait, mais les autres marques étaient étrangères, avec des centres d’intérêt et des styles distincts. Cela a donné le ton du salon : bien qu’il soit centré sur l’Arabie saoudite, il y avait une gamme diversifiée de créateurs du monde entier.

Deux marques africaines étaient à l’honneur, dont la marque marocaine Lacavalierelegante. Le label conceptualise ses vêtements à travers des femmes puissantes et ambitieuses, tout en mettant l’accent sur le respect de la tradition marocaine. La marque nigériane Younass Design était également présente, son expertise étant dans le prêt-à-porter et la confection. La présence africaine dès le début du salon a démontré un thème clé de l’événement : les styles africains et moyen-orientaux se rejoignent. Il y avait aussi Roassanabrand, une marque italienne qui reprend le style vestimentaire raffiné de l’Italie et l’associe aux tenues traditionnelles de l’Islam. La marque américaine Nofadeen, qui propose des vêtements modestes visant à aider les femmes du Moyen-Orient à se sentir plus fortes et à exprimer leurs convictions, était également présente.

Les pièces de Lacavalierelegante incarnaient l’énergie de femmes fortes et autonomes, avec des robes longues et des coiffures saisissantes. L’élément le plus marquant était les accessoires faciaux ornés de bijoux qui renforçaient ce sentiment de puissance et témoignaient du mélange des cultures arabe et africaine. Younass a également présenté ces bijoux pour le visage mais, en ce qui concerne les vêtements, s’est davantage concentré sur de magnifiques pièces de prêt-à-porter aux motifs complexes, avec une généreuse touche d’or. Rossanabrand a fait la part belle aux ors et aux violets profonds, exprimant un sentiment de royauté. Avec beaucoup de chatoiements, de volants et de brillance, elle représentait le luxe italien, mais en même temps, les caractéristiques du style islamique traditionnel étaient prononcées par son approche modeste et son visage souvent partiellement couvert. Nofa Deen, bien que d’origine américaine, a également mis en avant la tradition du Moyen-Orient. Des robes longues associées à des hijabs dans une variété de motifs et de couleurs étaient le look prédominant de la collection.

Deux heures plus tard, le deuxième défilé a commencé, avec cinq autres marques uniques. Il s’agissait notamment de Foulard de la créatrice Sara Rayess, la deuxième marque saoudienne de l’événement qui produit des accessoires magnifiques et modestes, et de Lara Ali, une créatrice des Émirats arabes unis qui s’enorgueillit d’honorer la tradition tout en suivant les tendances en constante évolution de la mode féminine. Hijab Boutique, une autre marque africaine, égyptienne cette fois, est également entrée en scène et se concentre sur la fourniture d’une gamme variée de produits de qualité pour les tenues modestes. Limonette, une marque turque de bijoux de luxe, a également fait une apparition. L’Asie du Sud-Est était également représentée à ce défilé, par la marque malaisienne Innersejuk. Réputée pour ses vêtements de loisirs destinés aux femmes musulmanes, elle a la réputation de produire le hijab le plus perfectionné à cet effet.

Lara Ali s’est distinguée, et sa collection a mis en avant des ensembles deux-pièces composés de hauts et de pantalons de style tunique. Le kaki, l’olive et la rouille étaient les couleurs dominantes, placées à côté de détails traditionnels. Innersejuk a apporté un point de différence sur le podium, avec une abondance de teintes sombres et de couleurs neutres. Les hijabs étaient simples mais pratiques, mettant en valeur ce que cette marque fait de mieux. Limonette a utilisé des matériaux majoritairement noirs ou argentés comme une ode à la superstar – le bijou. Les boucles d’oreilles, les bracelets et les colliers présentaient tous un niveau de détail extraordinaire et comportaient des diamants clairs et colorés.

En plus des défilés, le Riyadh Modest Fashion Show comprenait également une série de défilés exclusifs les deux jours, au cours desquels certaines marques ont présenté une collection capsule spéciale. La première était une ligne exquise de la marque palestinienne Sawsan Design. Cette marque s’inspire des robes arabes traditionnelles, mais souhaite également rester dans l’air du temps en conservant les valeurs de sophistication, d’art, d’intégrité et de distinction. Cette ligne offrait une fabuleuse palette de couleurs – des roses vifs aux verts profonds, en passant par des accents d’or et de rouge.

Le look vedette était la robe noire glamour, un look perfectionné par un chapeau noir souple et un somptueux collier en argent.

Miha a également fait une apparition exclusive le premier jour. Fondée à Istanbul, Miha est une marque polyvalente qui a connu un grand succès grâce à sa vision passionnante de la mode féminine. Elle cherche à combiner « des touches de signature avec des tissus floraux », ce que nous avons pu constater lors du défilé. Avec des détails floraux en lilas et en blanc, la collection était féminine et modeste à tous égards.

Talabaya est une marque tchèque qui présentait également une collection capsule. Basée à Prague, elle prône la polyvalence par-dessus tout et se décrit comme une histoire d’origines culturelles diverses et incarne l’unicité féminine. La créatrice en chef Mirka Talavašková utilise l’image de la femme idéale pour animer ses pièces – une femme audacieuse, ambitieuse, créative, libre et tout ce qu’elle veut être. Cela s’est reflété dans sa collection RMFS, avec des modèles et des vêtements qui ont attiré l’attention sur le podium. Un trench-coat aux fleurs bleues et or éblouissantes était une pièce phare.

La collection capsule de Marina Turkey a offert des looks frais et excitants. Hijabs et robes longues ont été vus dans des imprimés et des rayures intéressants. Des teintes de rose, d’orange et de jaune chauds ont fait leur apparition. La collection proposait même un maillot de bain discret.

Aux côtés des chapeaux de soleil, des casquettes et des lunettes de soleil funky, nous avons eu une vision de la mode modeste florissante en été.

Vient ensuite Kaiane Designs de Kayane Mahrejian, qui décrit son inspiration comme « le nomade de luxe ». La marque, née à Riyad, est motivée par la durabilité, le luxe, le voyage et assertivité. Son rôle dans le mouvement de la slow fashion est louable et elle cherche à équilibrer ce mouvement avec le luxe, en considérant la mode comme une œuvre d’art et en s’attachant aux moindres détails. Des vêtements d’extérieur aux tenues de ville, ils couvrent un large éventail de saisons et de styles, et ce défilé exclusif incarne cette polyvalence. Avec des robes longues et des couleurs claires, un sentiment de simplicité et de liberté est mis en avant.

suite ci-dessous


Limonette

 

Deuxième jour
Le défilé de 16 heures de la deuxième journée des défilés comprenait des marques d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique.

Daska est une marque britannique qui a remarqué qu’il existait un marché pour des vêtements modestes, élégants et de bonne qualité. Elle attribue ce phénomène à la façon dont les femmes qui aiment s’habiller modestement sont considérées comme inférieures dans l’industrie, avec un manque de marques décentes qui se consacrent à la création de vêtements pour ces femmes. Cette collection est spectaculaire – elle comble clairement cette lacune avec des pièces modestes et élégantes. L’une des robes les plus remarquables était un élégant patchwork de blanc, d’orange et de bleu. Soumaya Beaudin est une autre marque européenne, française cette fois, qui figurait dans ce créneau et qui produit de superbes vêtements modestes. Leur collection était riche en robes blanches : l’une avec un hijab violet, l’autre accompagnée d’une coiffe blanche en forme de voile et d’une couronne ornée de bijoux.

La marque soudanaise Eiman Design s’attache à montrer que la modestie peut aussi être synonyme de mode. Elle joue avec des caractéristiques telles que des pointes sur les épaules, des manches énormes et des images de fleurs et de nœuds, illustrant comment la mode modeste peut être amusante. La chartreuse, le brun et le rouge sont utilisés, créant une collection sophistiquée et intéressante. La société MTM Design, basée au Kosovo, a également défilé dans ce créneau et s’est distinguée par ses incroyables robes pudiques aux accents de paillettes, de paillettes et de plumes. Les combinaisons de couleurs étaient fraîches mais complémentaires – des bleus contre des noirs, et des verts doux contre des roses.

Le dernier défilé de l’événement a eu lieu, et les cinq dernières marques n’ont pas manqué d’excellence. Deux marques de l’Arabie Saoudite figuraient dans la liste finale. Kaafmeem, qui se concentre sur la création de magnifiques hijabs et d’accessoires modestes, et Blooming, qui se consacre spécifiquement aux vêtements de détente, aux vêtements de nuit et à la lingerie pour les femmes saoudiennes. Elle place l’autonomisation et le confort au premier plan. Lara Active est également présente et, comme son homologue, Lara Ali crée des vêtements pudiques élégants mais se concentre plus spécifiquement sur les vêtements actifs. Ce défilé a également présenté la première marque indonésienne de l’événement, Hijaberlin. La marque turque de mode modeste Imannoor était également présente, une marque qui cherche à honorer la culture islamique à travers ses magnifiques vêtements pudiques, notamment les foulards.

L’expérience du défilé d’Imannoor cette année s’est caractérisée par une utilisation frappante et sensationnelle des motifs. La coordination entre les hijabs et les robes a donné un aspect cohérent, chacun étant unique dans ses détails et sa palette de couleurs.

Kaafmeem a également fait preuve d’audace en matière de couleurs en 2022, un bleu électrique profond étant un thème commun à différents articles. Les robes et les combinaisons pantalon étaient associées à des abayas dans ce bleu et cette moutarde, démontrant leur expertise en matière d’accessoires modestes. La collection Blooming était, comme son nom l’indique, axée sur les fleurs. Le jaune et le blanc étaient mis en valeur dans les guirlandes et les coiffes, composées de petites fleurs, et les longues robes fluides.

Rabail Riaz a pris la vedette pour un défilé inoubliable lors du sixième défilé exclusif et du premier de la deuxième journée. Elle est fière d’être basée au Moyen-Orient, avec une approche unique et un savoir-faire artisanal. Basé à Dubaï, le groupe de luxe tente de capturer la beauté et le glamour du Moyen-Orient. La marque y est certainement parvenue avec des looks remarquables, notamment une robe jaune vif avec un hijab assorti, mais pailleté, et un pantalon et un haut violet profond associé à une abaya en velours.

Un défilé spécial exclusif, baptisé Ford Fashion Experience, était une collaboration entre la modeste créatrice Hama Yassen et Al Jazirah Ford. La collection présentait des tenues pudiques élégantes et modernes, des ensembles pantalons pour femmes dans des teintes telles que le violet profond et l’aqua. Infiniment classique, cette collection proposait des pièces faciles à porter et raffinées pour toute une série d’occasions.

Kisva, une marque de mode lancée par Gainiken en 2010 à Almaty, au Kazakhstan. Elle décrit son objectif comme étant de « personnifier l’obéissance au créateur, de montrer la beauté de l’islam à travers l’attitude révérencieuse et digne des femmes musulmanes vis-à-vis de leur personnalité, qui protègent leur beauté comme une perle de mer dans un coquillage ». Leur défilé exclusif s’inscrit dans cette tradition tout en faisant référence aux développements plus modernes de la mode. Les détails, les textures et les couleurs sont riches et reflètent leurs deux centres d’intérêt.

Sultana R est une marque française de vêtements modestes qui se décrit comme réunissant l’élégance de la mode française et les principes des femmes musulmanes. Son objectif est d’embrasser les fondements de l’Islam, tout en restant élégante et moderne. Ce défilé exclusif présente une collection qui respire l’été et la gaieté. Les jaunes et les verts forment un jardin vibrant et les détails floraux complexes prolongent cette imagerie, une approche créative des vêtements discrets.

HK Designs a présenté le dernier défilé exclusif. Il s’agit d’une marque de mode féminine basée en Égypte, qui produit des vêtements modestes amusants et colorés. Leur collection met le rose au premier plan, dans leurs robes longues et leurs coiffes. L’un des looks les plus remarquables était une abaya fluide, semblable à un collage, de couleur bleue et rose, avec un imprimé animal. Une pièce unique pour une marque qui s’enorgueillit de se démarquer. Une autre robe est entièrement rose, à l’exception de détails argentés scintillants sur la partie supérieure, assortis aux bijoux sur le front du mannequin.

Un large éventail de créateurs du monde entier a présenté leurs pièces au cours de ces deux jours. Ensemble, ils constituent un témoignage de la mode modeste et montrent clairement qu’il s’agit d’un domaine en constante évolution et d’une importance capitale. Il est passionnant de penser à ce que le salon de 2023 nous réserve !

 


HK Designs

Sultana R

 

Charlotte Smith est rédactrice de Lucire. Traduit par Julia Soares.

 

 

 

Related articles hand-picked by our editors


Modest Fashion Week’s driving force

Özlem Şahin Ertaş is a true serial entrepreneur, and the woman behind the eight Modest Fashion Week events since their inception in 2014

 


Saudi Arabia’s fashion future

L’avenir de la mode saoudienne
What is the direction of the Saudi fashion industry? Mohamed Samir and Taha Sakr meet Burak Çakmak, CEO of the Saudi Fashion Commission, who points to exciting times ahead
Quelle est la direction de l’industrie de la mode saoudienne ? Mohamed Samir et Taha Sakr rencontrent Burak Çakmak, P-DG de la Commission de la mode saoudienne, qui annonce des temps passionnants à venir
From the March 2023
issue of Lucire KSA
Dans le numéro du mars 2023 de Lucire KSA

 


Born in Riyadh

Né à Riyad
Kayane Mahrejian created her sustainable label, Kaiane Designs, when searching for a wedding dress, and now capably multitasks between designing and working as one of the engineers at NEOM. Jack Yan speaks with her
Kayane Mahrejian a créé son label durable, Kaiane Designs, lors de la recherche d’une robe de mariée, et est désormais capable d’effectuer plusieurs tâches entre la conception et le travail en tant qu’ingénieur chez NEOM. Jack Yan parle avec elle