Lucire
The global fashion magazine March 2, 2024 

Read in English Available in English
 

Vivant sa vérité

LIVING De l’étude du théâtre, du chant et de la danse depuis l’âge de six ans à des rôles importants dans des comédies et dans la franchise Zombies de Disney, Meg Donnelly brille à bien des égards. Jack Yan l’interviewe

Photographié par Lucas Passmore
Maquillage par Beth Follert
Stylé par Karlee Parrish
Coiffure par Ashley Lynn Hall/Atelier Management using Oribe
Dans le numéro du juin 2022 de Lucire KSA

 

 

Meg Donnelly

Blazer et top de Zara
Pantalon de MaxMara
Bagues et boucles d’oreilles par Stica
Maquillage d’Āthr Beauty et Armani Beauty

 

Meg Donnelly est l’une de ces artistes aux multiples talents : douée pour la musique et le théâtre, elle a illuminé l’écran dans des séries à succès telles que Zombies de Disney, dans le rôle d’Addison, ou plus récemment, dans le rôle de Taylor Otto dans American Housewife, dont la série de cinq saisons s’est achevée l’année dernière. Sa musique, notamment son premier album, Trust, lui a valu encore plus de fans. Tous ces éléments lui ont valu un nombre considérable de fans sur les médias sociaux (plus d’un million sur Instagram), où elle a présenté son travail et parlé de son anxiété. Ses capacités sont incontestables, mais il y a aussi un côté réel chez Donnelly, auquel ses fans peuvent s’identifier.

Elle note que les médias sociaux sont une voie à double sens pour elle. « Je pense qu’il est important d’utiliser les plateformes de médias sociaux pour communiquer avec mes fans. Je les aime. Ils sont gentils, et sans eux, je n’aurais pas eu beaucoup des opportunités dont j’ai bénéficié. J’entends leurs histoires sur la façon dont moi, ou mon personnage Addison, les avons aidés à traverser des moments difficiles. Alors je veux les soutenir, leur faire savoir à quel point ils sont forts et aussi leur apporter un peu de plaisir ».

La performance est quelque chose qui accompagne Donnelly depuis l’enfance et qu’elle aime depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvienne. « Quand j’étais petite, j’ai essayé de faire du sport, mais ça ne m’intéressait absolument pas ... Je me contentais de cueillir des fleurs et de chanter tout le temps. En plus de cela, j’essayais de sauter sur la scène dès qu’un groupe jouait dans un restaurant local ou lors de festivals en plein air. À cinq ans, j’étais obsédée par la comédie musicale Rent (et je le suis toujours), ce qui a vraiment éveillé mon intérêt pour la comédie musicale ! ».

À l’âge de six ans, elle a vu avec son père, Michael, un panneau dans une vitrine indiquant : « Bientôt : chanter, danser et jouer ». Il s’agissait en fait de l’Annie’s Playhouse de Far Hills, dans le New Jersey, une école d’arts du spectacle qui continue de mettre en valeur sa célèbre ancienne élève sur sa page d’accueil. Elle s’est inscrite et a pris des cours de comédie musicale, de danse et de théâtre, qu’elle suivait assidûment cinq soirs par semaine et le samedi matin.

« Je remercie chaque jour l’univers pour le théâtre musical et ce qu’il a fait dans ma vie. J’adresse aussi mes remerciements à Annie’s Playhouse, qui est le meilleur endroit pour cela ».

Elle décrit le fait de monter sur scène comme une « évasion, et quelque chose qui m’a toujours passionné ». Elle ajoute : « Je suis tellement reconnaissante de la force que la scène m’a donnée ».

Annie’s note que Donnelly a été engagée professionnellement par le biais de son « Broadway Series Program ». Elle se souvient : « J’ai signé avec un manager à l’âge de 10 ans, uniquement pour le théâtre musical. Cependant, ils avaient aussi une division télévision-commerciale, et ils m’ont demandé si j’étais intéressée par le cinéma et la télévision. La transition a été difficile pour moi au début, car j’étais un enfant de théâtre animé avec une grosse voix. Mais je suis vraiment tombée amoureuse du jeu devant la caméra, c’est une autre façon de jouer. J’ai adoré travailler sur Sesame Street et je suis reconnaissant d’avoir travaillé sur la série Team Toon. Non seulement je me suis fait des amis pour la vie, mais cette expérience m’a permis d’en apprendre beaucoup sur l’industrie, le travail sur le plateau et la prise de décisions. Je ne pense vraiment pas que je serais là où je suis si je n’avais pas travaillé sur Team Toon ».

Donnelly a fréquenté Annie’s de l’âge de six ans jusqu’à quatorze ans, lorsque sa famille a déménagé à New York à plein temps.

C’est à New York qu’elle s’est découvert un amour pour le Japon, ce qui l’a incitée à commencer à apprendre la langue, ce qu’elle continue à faire aujourd’hui. « Lorsque j’étais au lycée, à la Professional Children’s School ... il y avait des étudiants japonais en échange. C’étaient des danseurs qui formaient un boys band. Ils ont donné quelques cours de danse auxquels j’ai assisté. J’ai développé une amitié avec eux (qui se poursuit encore aujourd’hui). Ils apprenaient l’anglais, alors j’ai décidé de me mettre au japonais pour mieux communiquer avec eux. Après leur départ et leur retour au Japon, j’ai continué mes études. J’ai même eu la chance de me rendre à Tokyo pour leur rendre visite et faire la promotion de Zombies à Disney Channel Japan. J’ai également fait une version japonaise de mon single, ‹ Smile ›. J’adore la culture japonaise et surtout les gens ! ».

suite ci-dessous


Blazer, haut et pantalon Theory
Bagues et boucles d’oreilles par Stica
Maquillage de Charlotte Tilbury et Westman Atelier

 

Après avoir incarné Ash sur Team Toon (de 2013 à 2015), Donnelly a fini par impressionner les personnes chargées du casting pour le rôle de Taylor, une adolescente qui tente de s’intégrer à ses camarades de classe après le déménagement de sa famille dans un quartier prétentieux de Westport, dans le Connecticut, dans American Housewife. Mais elle n’a pas initialement obtenu le rôle dans la sitcom à longue diffusion.

« Ahh ... American Housewife. Je pourrais en parler éternellement », dit-elle. « Je me suis sentie tellement privilégiée de faire partie d’une émission aussi drôle. Ce projet a changé toute ma vie ! J’ai déménagé à plein temps deux jours après mon 16e anniversaire ! J’étais extrêmement nerveuse car c’était mon premier grand projet. Pour couronner le tout, après un long processus d’audition, je n’ai pas été retenue pour le rôle de Taylor et je n’ai pas participé au pilote ».

Johnny Sequoyah, qui n’avait alors que 14 ans, avait été choisi pour le pilote, mais lorsque ABC a choisi la série, Donnelly a endossé le rôle pour le deuxième épisode.

« Par conséquent, j’ai ressenti une pression supplémentaire pour faire mes preuves, car tout le monde se connaissait déjà et j’arrivais comme le petit nouveau. Mais chaque personne de la distribution et de l’équipe a été incroyablement accueillante. Je me suis immédiatement sentie chez moi. J’ai toujours pensé que le scénario était incroyablement hilarant. Je ne savais pas si la série allait avoir du succès et pour combien de temps. Je m’amusais tellement, tout simplement », dit-elle.

« Je crois sincèrement que le travail acharné et le talent vous font entrer dans la salle. Cependant, il y a beaucoup de choses dans le processus de sélection qui sont hors du contrôle de l’artiste. À ce moment-là, il faut un peu de chance. Donc si je devais mettre un pourcentage dessus, 80 % de travail acharné et de talent, et 20 % de chance ».

Donnelly considère ceux qui ont travaillé avec elle jusqu’à présent comme ses plus grandes influences. « Cela a commencé avec Annie Forgione à Annie’s Playhouse, car elle a été la première à m’aider à façonner ma voix et à croire en mon talent. Will Wedig, directeur de Team Toon, pour m’avoir fait découvrir le monde des plateaux de tournage. Ce qu’il faut faire devant la caméra et comment tout fonctionne derrière.

» Rencontrer et travailler avec des artistes célèbres sur Sound of Music Live!, Carrie Underwood, Stephen Moyer, Audra McDonald, Christian Borle et Laura Benanti [Donnelly était la doublure pour le rôle de Lisl dans le spécial TV].

» Katy Mixon, d’American Housewife, était une source d’inspiration. Voir une femme forte jouer le rôle principal d’une série télévisée tout en élevant deux jeunes enfants et en donnant le ton à l’environnement familial du plateau. C’était tellement responsabilisant ».

Enfin, son père à l’écran dans la sitcom, Diedrich Bader « pour m’avoir aidé à passer pleinement du statut de ‹ petit nouveau › à celui de membre à part entière de la famille American Housewife. Et pour m’avoir donné le conseil de ‹ Toujours être préparé, mais toujours s’amuser ! › ».

En 2018 est arrivé le film musical de Disney Channel, Zombies. Il s’agit essentiellement d’une histoire sur les étrangers et la suspicion initiale qui les entoure, et les amitiés qui se forment à mesure qu’ils sont acceptés. Contrairement à l’habituel film de zombies, il s’agit ici d’élèves de Zombietown qui fréquentent un lycée de banlieue ordinaire, et prend pour matériau de base Zombies & Cheerleaders, une comédie musicale inédite de David Light et Joseph Raso tournée initialement en 2012.

Le rôle de Donnelly, en tant que pom-pom girl Addison, est le béguin de Zed le zombie, et elle-même étant nouvelle dans l’école, n’a aucun préjugé contre les nouveaux arrivants. Comme il se doit pour Disney, le message central est « ois gentil ».

« Nous devrions toujours choisir la gentillesse », dit Donnelly. « Traiter les gens comme on veut être traité. Je suis fière d’incarner Addison, car elle est la force motrice qui rapproche les gens. Elle voit le bien chez les gens, quelle que soit l’adversité. J’ai beaucoup appris de son caractère et je m’efforce de lui ressembler chaque jour. Être gentil est simple et cela commence par écouter et voir les gens tels qu’ils sont. Il n’y a rien de mieux que de permettre aux gens d’être eux-mêmes et de connaître leur propre vérité ».

Zombies s’est avéré être un succès pour Disney, avec d’autres téléfilms et spinoffs.

suite ci-dessous

Meg Donnelly
Manteai Linda Richards vintage
Top de Dion Lee
Pantalon de MaxMara
Bagues et boucles d’oreilles par Stica
Maquillage d’Āthr Beauty et Armani Beauty

 

Elle reste muette sur Zombies 3, qui sort cette année. « Je veux que tout le monde regarde, alors je ne vais pas en dire beaucoup. Addison a toujours cherché à diriger et à aider les autres ; il est maintenant temps pour elle de découvrir où est sa place et qui elle est vraiment (avec l’aide de ses amis). De plus, il y a de nouveaux personnages géniaux et de plus grandes et meilleures chansons et numéros de danse ».

« J’ai hâte que les promotions de Zombies 3 commencent, car faire participer les fans est la meilleure chose qui soit ! ».

En attendant, Mlle Donnelly a partagé des bribes de son travail et de sa vie privée, notamment des clichés avec son petit ami Noah Zulfikar, lui-même acteur. « On sait qu’on a une vie publique, mais on arrive à équilibrer les deux », dit-elle.

Zombies combine les deux passions de Donnelly : le théâtre et la musique. « J’ai dû trouver un équilibre, car j’aime autant l’un que l’autre et ils sont tous deux thérapeutiques à leur manière. Le métier d’acteur me permet de m’évader dans un autre personnage, d’apprendre et de voir à travers le prisme d’une autre personne. La musique, quant à elle, est une force créative qui me permet de mettre mes sentiments et mes expériences sur des rythmes de danse mélodiques et parfois amusants. En règle générale, pendant les pauses de mes projets d’acteur, je travaille sur ma musique. Je ne suis pas sûr de la date de sortie de ma nouvelle musique, mais j’espère que ce sera bientôt ».

Le rôle idéal pour l’avenir réunirait toutes les choses qui lui procurent de la joie : « J’aimerais jouer des rôles féminins forts [kick ass] pour donner du pouvoir aux jeunes fans, que ce soit sur le petit écran, dans des films ou à Broadway. La musique fait partie de moi, donc tout rôle avec une composante musicale serait incroyable. Et bien sûr, mon rôle ultime est tout ce qui concerne Marvel. Une fille peut rêver … ».

 

Jack Yan est fondateur et éditeur de Lucire. Traduit par Alexander Guy.

 


Manteau et pantalon de Zara
Top de LNA
Bagues et boucles d’oreilles par Stica
Maquillage de Charlotte Tilbury et Westman Atelier

 

 

 

 

Related articles hand-picked by our editors


Hyde and seek

Camille Hyde made history as the first black Power Ranger, and is an environmental scientist by trade. Jack Yan speaks with the versatile American actress
Photographed by Lindsay Adler
Modelled by Camille Hyde
Styled by Cannon/the Only Agency
Hair by Linh Nguyen/See Management, using Amika
Make-up by Joanne Gair/www.joannegair.com using Danessa Myricks Beauty
From issue 41 of
Lucire and the January 2020 issue of Lucire KSA

 


The joy of performance

Le plaisir de la performance
While she has had a number of high-profile comedy and dramedy roles, Olivia Macklin has talents in all genres, having been trained in the theatre, as Jack Yan discovers
Si elle a eu un certain nombre de rôles de comédies et de dramatiques très médiatisés, Olivia Macklin a des talents dans tous les genres, ayant été formée au théâtre, comme le découvre Jack Yan
Photographed by/Photographié par Josh Fogel
Make-up by/Maquillage par Beth Follert
Hair by/Coiffure par Erika Vanessa
Styled by/Stylé par Karlee Parrish
Photography assisted by/Photographie assisté par Nick Sutjongdro

First published in issue 45 of Lucire
Dans le 45e numéro de Lucire

 


Blooming with good vibes

Actress Violett Beane has some things in common with her God Friended Me character Cara Bloom, but has ambitions beyond her love of acting, she tells Jack Yan
Photographed by Jon Moe
Make-up by Jamie Dorman
Styled by Brittany Lovoi
Hair by Lino Martínez
First published in issue 40 of Lucire