Lucire
The global fashion magazine August 10, 2022 

Read in English Available in English
 

Réfléchi et intemporel

MODE Slow fashion, élégance et qualité exceptionnelle sont réunis en Estonie avec Marimo, le label fondé par la créatrice Mariliis Pikkar, interviewée par Jack Yan

Photographié par Julia Astok
au jardin botanique de Tallinn
Modélisé par Greeta Rai/EMA
Maquillage par Elis Niils
L’équipe : Mariliis Pikkar, Karin Kallas, Kadi-Ann Simmermann, Liisa Põldoja
Dans le 45e numéro de Lucire

 

 


 

Ce serait rendre un mauvais service à l’Europe du Nord que de regrouper ses créations de mode, car chaque pays a une approche distincte. L’Estonie, par exemple, accueille une palette plus lumineuse que celle que l’on peut voir en Scandinavie, et propose des reprises de costumes et de motifs traditionnels. Marimo, quant à elle, aborde la mode de luxe en choisissant des matériaux de première qualité et un design élégant. La créatrice Mariliis Pikkar a créé sa gamme pour les femmes qui apprécient la qualité, en mettant l’accent sur la slow fashion. Tout est fabriqué en interne par des professionnels payés à un salaire équitable, la créatrice gardant un œil sur la qualité tout au long du processus de production.

Sa dernière gamme pour le printemps–été 2022, par exemple, baptisée Be the Light, comprend une veste en soie avec des broderies en cristal faites à la main, et un somptueux manteau de printemps qui peut compléter n’importe quelle tenue, tout en veillant à ce que les clients aient un choix de blouses, de jupes, de robes, ainsi qu’une combinaison à carreaux et une robe de cocktail. Elle a gardé sa palette en douceur, avec de l’argent et de l’ivoire, laissant les coupes et les formes attirer davantage l’attention. C’est une gamme polyvalente, qui met l’accent sur le raffinement et l’élégance, avec la soie, le cachemire et la laine comme tissus principaux. Comme le dit Pikkar : « Dans les moments difficiles, nous devons retourner en nous-mêmes pour trouver l’équilibre, une perspective claire et la force, afin de pouvoir nous défendre et défendre les autres, prendre les bonnes décisions et aller de l’avant pour construire un avenir meilleur.

» Je voulais offrir quelque chose de vraiment pur et apaisant, tout en donnant du pouvoir aux femmes. Le blanc est ma couleur préférée et elle a une forte présence, sans être trop dominante ». Le communiqué de la société précise que cette couleur symbolise « la pureté, l’espoir et la paix ».

Il y a une saison, The Freedom Is Within You a emmené Marimo dans les Alpes italiennes pour une séance photo exclusive. La collection automne–hiver 2021–2 était tout aussi polyvalente, s’adressant à la femme qui souhaite avoir un look professionnel et sortir le soir, tout en reconnaissant non seulement le besoin de confort (des mélanges de viscose extensibles ont été utilisés) mais aussi notre monde actuel. Nous n’avons peut-être pas le même éventail d’options pour sortir en cas de pandémie, mais nous voulons quand même être bien habillées et avoir la liberté de changer nos plans sur un coup de tête. Pikkar a même veillé à ce qu’il y ait un cardigan qui puisse être porté comme une robe et une veste, pour ceux qui ont besoin de polyvalence en voyage.

« Notre garde-robe a changé par rapport à ce qu’elle était il y a deux ans. Nous avons besoin d’une garde-robe qui nous donne du pouvoir dans notre vie quotidienne et fait ressortir notre caractère unique, que ce soit au bureau, dans un cadre professionnel, lors d’une soirée fabuleuse ou simplement pour se détendre à la maison avec nos proches », explique Pikkar. Elle ajoute que le fait de pouvoir se rendre en Italie pour son premier tournage de campagne à l’étranger était un « rêve devenu réalité » : « Ces montagnes majestueuses, ces vues à couper le souffle et ces vallées époustouflantes ont été capturées pour vous apporter l’essence de cette collection et vous inspirer. Comme nous tournions au début de l’automne, alors que la pandémie était au plus bas, il n’a pas été trop difficile d’organiser le tournage et, dans les Alpes, il y avait beaucoup d’espaces ouverts et de nature, avec moins de gens, donc nous nous sentions en sécurité ».

L’élégance n’est pas surprenante quand on sait que Marimo propose également des robes de mariée pour les mariées modernes : rien d’exagéré, des silhouettes simples mais des détails luxueux.

« J’aime vraiment le langage du design minimal, donc les lignes claires et nettes sont très caractéristiques de mes créations, mais comme je suis tout à fait féminine, j’aime ajouter une touche féminine à toutes les pièces que je crée. Je pense toujours que le vêtement doit être intemporel et pouvoir être porté autant que possible, c’est pourquoi les détails luxueux que j’ajoute sont souvent amovibles. Cela vous donne la possibilité de le porter pendant la journée au bureau, mais en ajoutant les détails caractéristiques de Marimo comme une ceinture ornée de cristaux ou une chaîne arrière en cristaux, vous êtes prête pour un événement festif. Tous ces détails – design minimal, doublure en soie, dos ouvert, détails ornés de cristaux – créent un style féminin, intemporel et élégant, empreint de luxe », explique Pikkar.

« Pour moi, le processus de création commence par le choix du bon tissu. Plus le dessin est simple, plus le matériau doit être luxueux  et plus le vêtement est simple, plus la qualité de la couture doit être fine, car sinon le moindre petit défaut sera facilement détectable ». Il n’est pas étonnant que Marimo ait également acquis une réputation enviable en concevant des robes pour la réception présidentielle de l’Estonie.

Cette créatrice talentueuse a construit avec succès son entreprise depuis plus de dix ans, mettant fortuitement en place une boutique en ligne de classe mondiale en 2019, et attirant des ventes internationales au-delà de son marché domestique. Au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie, Marimo a su qu’elle pouvait compter sur 14 marchés, et a abandonné une collection basée sur les voyages en faveur de plus petites collections d’articles de base pour 2020. L’année dernière, s’est avérée être l’une des meilleures années de Pikkar.

 

Un rêve devenu réalité

Si la mère de Pikkar faisait de la couture, elle dit que cela n’a pas éveillé son intérêt pour le stylisme. Si elle a réussi à se faire un peu d’argent de poche en cousant vers l’âge de 10 ans, ce n’est qu’au lycée, lorsqu’elle a vu des défilés de mode, qu’elle a commencé à s’y intéresser. « J’y ai participé avec succès et j’ai commencé à rêver de ma propre marque de mode haut de gamme », raconte-t-elle à Lucire.

Elle décrit le style estonien comme un style où les influences slaves côtoient les influences scandinaves. « Nous avons un très bel héritage de motifs nationaux que beaucoup de designers locaux aiment utiliser dans leur travail. Le style estonien est minimal, mais la plupart du temps avec une touche d’originalité », explique-t-elle.

Cependant, l’approche de Pikkar est tout à fait distincte, et les valeurs de sa mère y font fortement écho. « Je n’ai jamais pensé à la mode rapide parce que j’ai toujours été pour la qualité. Ma mère m’a appris que tous les vêtements doivent être fabriqués avec la meilleure qualité possible, et Marimo Fashion se concentre sur cela : le luxe de la mode lente, qui représente l’élégance moderne, la plus grande qualité de la conception et des tissus jusqu’à la confection, qui est faite dans notre atelier interne.

» Marimo a également prouvé qu’un service sur mesure pouvait être fourni en ligne et a permis à d’innombrables femmes du monde entier d’en bénéficier ».

Au départ, Pikkar enseignait à l’Académie des arts d’Estonie et faisait partie de sa direction, tout en travaillant à plein temps sur son label. En 2014, l’un de ses emplois à temps plein a dû disparaître. « J’ai fait le grand saut et j’ai commencé à travailler uniquement pour Marimo. Je sentais que c’était maintenant ou jamais. Immédiatement, ma marque a commencé à se développer considérablement ».

Elle trouve son inspiration dans « notre communauté Marimo et la nature », mais elle adore la vieille ville de Tallinn, où Marimo est basée. « Se rendre au travail à pied tous les jours est très inspirant. Les rues et les bâtiments sont superbes, pleins d’histoire et de caractère. Le fait que la vieille ville de Tallinn soit inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO confirme qu’elle est un trésor précieux. Nos chers clients l’aiment aussi ».

 

Durable à plus d’un titre

La durabilité fait également partie de l’offre de Marimo, bien que Pikkar estime que le terme a été surutilisé. « Je crée les vêtements Marimo de manière à ce qu’ils puissent être portés pendant des années – toutes les pièces Marimo sont conçues de manière réfléchie et intemporelle, créées à partir de matériaux de la meilleure qualité et finies à la perfection », dit-elle. Le service sur mesure joue également un rôle dans la création d’un vêtement que le client pourra chérir et porter à plusieurs reprises. « Si c’est fait pour vous, c’est parfait et vous aimez porter cette pièce encore et encore. Beaucoup de mes pièces ont six ou sept ans et elles sont toujours aussi belles et se portent parfaitement. Je les porterai pendant des années encore. C’est ça la vraie durabilité ».

L’entreprise propose également un concept de garde-robe capsule, qui permet à une cliente de faire styliser l’ensemble de sa garde-robe par l’équipe Marimo. « Les ensembles de garde-robe capsule de Marimo sont intemporels et peuvent être portés pendant des années, ce qui permet aux femmes de faire des achats plus judicieux et durables et de réduire leurs achats impulsifs, car elles disposent d’une garde-robe où toutes les pièces vont ensemble et où elles ont toujours quelque chose à porter. Je suis sûr que notre concept de garde-robe capsule aide les femmes du monde entier à consommer moins, ce qui est bon pour Mère Nature ».

Le concept est né de sa propre expérience. « À un moment donné, avec mon équipe, j’ai réalisé que j’avais personnellement toujours eu une garde-robe capsule : je n’ai pas beaucoup de vêtements. Je n’ai que les pièces que j’aime et que je combine les unes avec les autres pour créer différentes tenues, et contrairement à de nombreux clients, je n’ai pas le problème d’une armoire pleine de vêtements et de rien à porter ».

Elle note également que tout est fabriqué sur commande, ce qui évite le gaspillage des stocks.

 

La plus grande année

Alors que de nombreux créateurs ont navigué dans des eaux difficiles ces derniers temps, Pikkar affirme que 2021 a été « une année de croissance pour moi, tant sur le plan commercial que personnel », une année où les pièces se sont emboîtées et où tout s’est aligné chez Marimo.

« Nous avons terminé l’année dernière avec une véritable équipe de rêve. L’équipe de Marimo n’a jamais été aussi nombreuse et attentive à la mode qu’aujourd’hui et je suis vraiment reconnaissante d’avoir trouvé tous ces membres dévoués. J’ai toujours rêvé de créer une entreprise où les gens ont vraiment envie de travailler et l’année dernière, deux des membres de mon équipe actuelle m’ont contacté pour me faire part de leur souhait de travailler pour Marimo. La synergie qu’un grand groupe de personnes peut créer est si puissante qu’elle rend le travail épanouissant pour tout le monde. J’ai parcouru un long chemin, passant de l’habitude de tout faire moi-même à la constitution d’une équipe ».

C’est également l’année du lancement du concept de garde-robe capsule et de la chaîne YouTube de Marimo, où l’on explique comment créer une garde-robe capsule pour une femme professionnelle. Pikkar a également accordé des entretiens importants aux médias et aux podcasts.

« Et la réalisation la plus importante de 2021 est notre communauté de femmes extraordinaires du monde entier. Je suis si heureuse d’être entourée de tant de femmes extraordinaires qui partagent les mêmes valeurs que moi ».

L’enthousiasme de 2021 a entraîné une surcharge de travail pour l’équipe, explique Mme Pikkar. Elle espère donc que l’année à venir sera « lente et régulière, tout en continuant à travailler dur, à prendre soin les uns des autres et à apprécier tout ce que nous faisons ».

Elle conclut : « Mon objectif personnel est d’être le meilleur leader et le meilleur modèle que je puisse être. Vivre dans ce monde incertain qui change rapidement rend beaucoup de gens anxieux, malheureux et en colère, et je veux que mon équipe soit heureuse et s’occupe des autres, et c’est ce sur quoi je compte travailler cette année. Je tiens vraiment à créer une atmosphère ouverte et positive au travail. Il est vraiment important pour moi que toute l’équipe ait envie de venir travailler tous les matins et qu’on prenne plaisir à ce qu’on fait ».

 

 

 

Traduit par Alexander Guy

 

 

 

Related articles hand-picked by our editors


An authentic zero-waste future

Un avenir zéro déchet authentique
German designer Natascha von Hirschhausen tells Jack Yan about her ‘radically sustainable’, transparent approach to fashion design and jewellery
La créatrice allemande Natascha von Hirschhausen expose à Jack Yan son approche ‹ radicalement durable › et transparente dans la création de mode et de bijoux
Photographed by/photographié par Kerstin Jacobsen
From issue 44 of
Lucire and the April 2022 issue of Lucire KSA
Dans le 44e numéro de
Lucire et le numéro de l’avril 2022 de Lucire KSA

 


Born in Riyadh

Né à Riyad
Kayane Mahrejian created her sustainable label, Kaiane Designs, when searching for a wedding dress, and now capably multitasks between designing and working as one of the engineers at NEOM. Jack Yan speaks with her
Kayane Mahrejian a créé son label durable, Kaiane Designs, lors de la recherche d’une robe de mariée, et est désormais capable d’effectuer plusieurs tâches entre la conception et le travail en tant qu’ingénieur chez NEOM. Jack Yan parle avec elle

 


With beauty and meaning

Avec beauté et sens
美しさと意味
Seeing that fashion often fell short on innovation and ecological promotion, Laura Sänger created La Katz, a silk label that adopts a cradle-to-cradle philosophy, and eliminates all pollutants and plastics. The result: silk that feels purer than what you might have come to know, raising the standard. Jack Yan interviews her
Voyant que l’industrie de la mode a souvent manqué d’innovation et de promotion écologique, Laura Sänger a créé La Katz, un label de soie qui adopte une philosophie « cradle-to-cradle » et élimine tous les polluants et plastiques. Le résultat : une soie au toucher plus pur que ce que l’on pouvait connaître auparavant, ce qui relève la norme. Jack Yan l’interviewe
ファッションはしばしば革新性(イノベーション)やエコロジーへの取り組みが充分ではないと気付いていたローラ・ゼンガーは、『ゆりかごからゆりかごまで』の哲学を採用し、すべての汚染物質とプラスチックを排除するシルクラベル、ラ・カッツを立ち上げました。その結果、シルクはこれまでの常識を根本から変える、純度の高い製品になりました。 甄爵恩ヤンが彼女にインタビューします
Photographed by Luise Hannah Reichert and Kaja Wagner
First published in issue 43 of
Lucire